top of page

Comment développer et renforcer son leadership en entreprise


Un leadership de qualité, ça s'apprend et se booste !


Si vous lisez cet article, c’est que vous considérez que le leadership est une compétence importante !


Moi aussi ! Et nous ne sommes pas seuls.


Différentes études anglo-saxonnes considèrent que le leadership fait partie des 12 compétences clés pour réussir au sein des organisations au 21e siècle.


Dans un monde où tout s’accélère, se complexifie… il est utile d’avoir du leadership dans notre rôle managérial, vis-à-vis des équipes, des partenaires, des clients, des fournisseurs…


Et globalement ce n'est pas tout !

Il peut être utile de renforcer NOTRE leadership dans les différents domaines de notre vie.


Qu'est-ce qu'un bon leader ? Comment être un bon leader et surtout quels sont les caractéristiques du leadership ?

Nous allons répondre à ces différentes questions dans les prochaines lignes en commençant par définir le leadership :



Qu'est ce que le leadership ?


Mot extrêmement utilisé, qui n'est pourtant pas simple à définir.

Revenons à l'étymologie du mot :


Leader : terme d’origine nordique Lieden, voyager

Conducteur, guide, voyageur de tête – capacité à montrer le chemin, mettre en mouvement


Denis Cristol, auteur de Leadership et management : être leader ça s’apprend !, le défini comme :


« Donner le ton & emmener un ensemble de personnes … … Engagement de soi dans l’action qui amène une modélisation par l’exemplarité »

Le leadership est l’action d’influencer une personne ou un groupe de personnes pour qu’ils atteignent un objectif commun. Il est fondé sur la vision, les valeurs et les principes d’un leader, ainsi que sur son aptitude à communiquer sa vision et à mobiliser les autres pour l’atteindre.


Etre leader nécessite différentes qualités telles que : l’empathie, la capacité à communiquer, la confiance en soi, le courage, l’ouverture d’esprit et bien d'autres.


S'il est souhaitable qu'un leader adopte dans son management plusieurs styles de leadership, allant du leadership participatif au leadership démocratique en passant aussi par le leadership directif et d'autres... (Lire aussi : Article en cours d'écriture sur le blog !)


Au-delà de ces termes et de leurs définitions, il est important de noter que chaque individu développe un style de leadership qui lui est propre, influencé par sa personnalité et également son environnement ainsi que par ses interlocuteurs.



Vers un nouveau style de Leader



Un leadership traditionnel qui a atteint ses limites


Notre vision du leadership, et donc notre posture sont influencées par notre culture.

Nous avons tous une certaine conception de ce qu'est un leader. Nous pouvons ici parler de critères sociétaux et culturels.


Chaque organisation, en tant qu'entité, de plus, incarne une culture qui lui est propre et promeut (plus ou moins explicitement) un certain "leadership" qui va influencer le comportement de chacun.


Vous avez peut-être connu ou connaissez encore ces organisations dites "verticales". Chacun a sa place selon un mode de leadership principalement descendant.


Le leader y est vu comme une personne devant être charismatique, bien s'exprimer et devant être devant en respectant un positionnement hiérarchique.



Ce mode de fonctionnement peut amener certaines limites :

  1. Organisations moins efficaces : Parmi toutes les mesures qui réduisent les résultats des entreprises (et tout autre type d'organisation telles que les structures publiques ou les, associations), le fait de ne pas tirer le meilleur de vos collaborateurs en est une. Une structure très hiérarchisée peut pousser à "cantonner" un collaborateur à son rôle, qui se sentira simple exécutant et se comportera en conséquence (perte d'intérêt, d'engagement et aucune proposition).

  2. Organisations moins innovantes : Nous aimons beaucoup dire chez HEP10 que l'innovation née de la diversité et d'une forme de liberté tout autant que d'un sentiment de sécurité. Cela permet le croisement de plusieurs points de vue, idées qui créent la nouveauté. Dans une organisation trop verticale, les membres du groupe se retrouvent soumis au système et ne peuvent pas prendre de décisions innovantes qui sont souvent vues comme des menaces. Une décision innovante étant par essence une prise de risque, les personne ne se permettent pas de prendre des initiatives.

  3. Organisations faiblement stimulantes : À vouloir cantonner les membres du groupe dans "des cases" d'un tel système, les équipes finissent par se satisfaire de l'essentiel sans jamais essayer de se dépasser. Cela peut provoquer une perte de motivation ou simplement une tendance à entretenir ce système établi sans le remettre en question. Sur le long terme, les potentiels leaders voulant gagner en responsabilité et occuper de nouvelles positions quittent ce type de structures, parce que même s'ils ont des qualités pour devenir des leaders, il y est difficile de s'émanciper.


Quelle est la définition HEP10 du leadership ?


Réinventons le leadership attendu de nos leaders


Notre vision est celle d'un leadership réinventé, d'une ère dans laquelle chacun a sa place et peut développer son potentiel, au sein d'un projet collectif global et durable.


Il s'agit de dépasser les principes de base et l'archétype du "leader charismatique égotique" encore trop souvent fantasmé et source de nombreuses limites et pour valoriser des compétences & aptitudes multiples favorisant bien-être, confiance et réussites.



Un/ une leader est :


" Personne engagée qui agit afin d'avoir un impact positif pour elle-même, pour les autres et dans le monde selon une vision de l'autorité revenant à son sens étymologique (auctoritas, augere) : augmenter, croître."
" Individu qui donne envie et met en confiance par son attention consciente à être acteur, auteur, co-auteur et à faire grandir dans le respect de chacun. ​"
Laurence Gilly




Le leadership n'est pas inné en management, il se développe


Oui, certains ont plus de facilités. Pour autant, trop souvent, on confond leadership et « le charisme », trop souvent on oppose management et leadership, trop souvent on limite, on cloisonne, on idéalise.



Plus de 200 aptitudes interviennent pour construire son leadership


Le leadership cela s’apprend à partir du moment où on définit des axes spécifiques de développement pertinents fonction de la personne, de l’équipe et de l’entreprise.


Comme on ne pas va pas aborder les 200 aptitudes...


Nous vous proposons en synthèse, le schéma ci-après développé à partir des recherches et articles publiés par Bain & Compagny comme grille de lecture afin d’ affiner et écrire votre définition du leadership.


Nous attirons, au préalable, votre attention sur différents fondamentaux :


  • La priorité : « être centré », c’est-à-dire la capacité à être attentif, ouvert et disponible à ce qui se passe en soi et dans la situation. Cela nécessite d'avoir une "bonne" confiance en soi et de savoir s'ancrer dans le présent.

  • Intégrer que le leadership n’est pas seulement l’influence que l’on peut avoir vis-à-vis d’autres personnes.

  • Développer son leadership passe en 1er lieu avec le développement de son self-leadership : renforcer sa conscience et connaissance de soi pour porter le développement de sa singularité et agir selon ce qui est important pour soi. Dans un second temps, d'autres aspects tout aussi importants en matière de leadership pourront aussi être travaillés (lire nos articles sur le leadership d'équipe et la gestion de carrière)





Comment stimuler son leadership ?


LE LEADERSHIP SE FAÇONNE AU FIL DES EXPÉRIENCES ET PAR LA REFLEXIVITE


  • Les caractères innés : Nous ne sommes pas tous égaux face au leadership. Génétiquement certaine caractéristiques comme la voix, la taille... peuvent faciliter son leadership.

  • Le contexte : Nous n'adoptons naturellement pas le même leadership en fonction de la situation et de notre expérience.

  • L'éducation : Englobant les apprentissages réalisés dans nos parcours de formation, mais aussi ceux de nos parents et ceux de notre vie. La réflexivité consiste à prendre du recul et à apprendre de notre vécu.



Des formations existent pour renforcer le Leadership


Nous accompagnons nos clients à renforcer les compétences clés qui influeront sur leur leadership et à développer ainsi leur IE (intelligence émotionnelle). Une bonne solution pour monter en compétence et repousser leurs limites !


En effet, le leadership s'appuie sur notre intelligence émotionnelle. Cette intelligence induit une fine connaissance de ses émotions, une capacité d'adaptation très développée et une faculté d'analyse des autres et de soi-même. C'est un point commun que l'on retrouve chez les grands leaders.


Envie de développer votre Leadership et monter en compétence ?


C'est une de nos spécialités, et pour vous nous avons préparé l'excellence !


Découvrez notre méthode de coaching implémenté et les bénéfices de cet accompagnement sur mesure, en ligne mixant coaching et formation. Cette méthode dynamique va vous changer des formations traditionnelles ! Et c'est le but ! Nous avons travaillé des années pour créer un accompagnement professionnel avec le plus d'impact pour nos clients.


Vous souhaitez réserver un échange à ce sujet ? C'est ici !


Commentaires


Comme nous le disons si bien dans cet article, rien ne vaut le travail d'équipe pour progresser et développer un service d'exception. Nous ne dérogeons pas à la règle ! Envie de nous faire un retour ? De partager votre avis ou simplement discuter sur ces sujets qui nous passionnent tant ? C'est juste ici!


Si vous souhaitez que nous vous partagions nos recherches sur d'autres sujets à travers d'autres articles, faites-le-nous savoir !





Format blog et SEO réalisé par Louis ORSONI









bottom of page