top of page

Comment gérer sa charge mentale au travail ?

Comprendre la charge mentale


Comprendre, c'est souvent se mettre dans de bonnes dispositions pour agir, évoluer et progresser. C'est ce que nous souhaitons vous partager dans cet article, des outils pour comprendre la charge mentale au travail ou ailleurs et ainsi mieux gérer votre quotidien. Une bonne solution pour faire un diagnostic de soi et peut-être éviter un Burn-out, certaines conséquences fâcheuses, psychologiques et physiques.


Mais cela veut dire quoi ? LA CHARGE MENTALE


Définition de la charge mentale


La charge mentale est une des réponses liées au stress aigu ou chronique.


C’est l’ensemble des pensées parasites que l’on garde dans un coin de la tête en permanence et sources de tension. Elles se provoquent une sensation de pression interne fatigante et source de tension.


Le fait de toujours penser à quelque chose, de garder avec soi tout en tête, tout le temps ou la perception d’être débordé, d’être sur tous les fronts, d’avoir toujours des multitudes de choses à faire ou à devoir gérer sont des symptômes révélateurs d'une charge mentale importante.


La surcharge mentale, c’est un peu comme si ...

  • Un peu comme un poids en permanence présent dans la tête, le poids de la charge mentale

  • Un peu comme si notre pensée était embrouillée confuse parce qu’il y avait des nuages de pensées diffuses, sombres, qui s’entrechoquent, s'entrecroisent

  • Un peu comme si une partie de nous est là maintenant et une autre partie ailleurs dans le passé ou le futur

On peut en avoir conscience et à certains moments, ne pas avoir conscience qu’elle est là. Tellement c’est devenu habituel d’avoir ces pensées parasites avec nous.





La surcharge mentale et les pensées parasites
La charge mentale au travail


La charge mentale agit comme un bouton « ON » qui se déclenche seul, sans que nous le souhaitons.


Exemple de charge mentale

Vous l'avez peut-être connu dernièrement, cette sensation qu'un matin, une après-midi, vous avez du mal à vous concentrer. La raison peut être diverse, que ce soit à cause d'une échéance qui se rapproche comme un simple colis que vous attendez ou une situation préoccupante non résolue comme une dispute avec un proche.


C'est un peu comme si toutes nos pensées étaient tournées vers ce fait, alors qu'elles ne le devraient pas et cela vous empêche de faire les choses qui sont importantes pour vous à ce moment-là.


Exemple du manager

Prenons maintenant un cas plus professionnel avec l'exemple de Romain, jeune manager dans une start-up en pleine expansion, qui se retrouve à coordonner l'activité de son service de création, mais également intervenir avec le marketing pour mieux coordonner le lancement d'un nouveau produit. Son manager est parti, un nouveau est en recrutement. Lui-même n'a pas été formé, il a été promu, parce qu'il bosse bien et il a un super potentiel (On lui a dit... "cela va le faire" et de toute façon, tout va trop vite, on a pas le temps de le former).

Il se retrouve à manager son équipe de 6 créatifs et à faire du management transverse avec l'équipe marketing.


On y ajoute un profil empathique et conceptuel, qui craint le conflit et cherche à bien faire et doute toujours de lui… Comme vous vous en doutez, on se retrouve vite avec un cocktail explosif au niveau de la charge mentale


Romain garde pour lui doutes, craintes, se retrouve submergé de trop nombreuses demandes et des enjeux à court terme importants. Il vit mal cette période transitoire (il attend d'être épaulé par son futur manager, des recrutements en cours, d'être formé...) et fatigue !!!


Ce niveau de charge mentale n'est pas neutre, il provoque une fatigue cognitive, psychologique et physique qui peut pomper toute l'énergie, provoquer un burn-out, des erreurs de jugement etc.



Les Symptômes qui ne trompent pas

  • Fatigue chronique

  • Stress permanent

  • Maux de tête

  • Perte d’efficacité

  • Sentiment de ne pas y arriver

  • Difficulté apprentissage, concentration, dispersion

  • Irritabilité, énervement, tension


Mais parfois, cela peut être annonciateur de problèmes plus importants :

  • Difficulté à respirer

  • Désordre cardiovasculaire

  • Trouble du sommeil, angoisse, saturation, burn-out

  • Amnésie (mémoire qui descend / oubli de soi)

  • Boulimie (toujours plus au travail – ne pas savoir s’arrêter)


La charge mentale est un signal d'alerte comme peut l'être la douleur dans notre corps.


Le cerveau peut vite atteindre ses limites, une surcharge mentale et d'une certaine manière surchauffer face à la pression que nous lui faisons subir ! Et il nous le fait savoir de différentes manières que nous avons citées !


La question est donc, quand il vous parle, l'écoutez-vous ?


L'écouter, c'est savoir l'alléger, appuyer sur pause et pour se faire, avoir conscience des facteurs qui augmentent votre charge mentale au travail ou dans votre vie.


Ces facteurs sont nombreux et souvent interconnectés. Externes ou internes, tous ces facteurs apportent un certain sentiment de "menace" comme celui de perte de contrôle, de manque de sécurité, d'imprévisibilité, de changement ou perte d'habitudes, de frustration, d'égo...


Nous ne nous arrêterons pas sur les facteurs dans cet article, mais si cela vous intéresse, vous pouvez lire prochainement notre article sur les facteurs d'une surcharge mentale.


Lire aussi : Article en cours d'écriture sur le blog !

Comprendre quelles sont les actions clés qui vous aideront à alléger votre charge mentale et ainsi éviter une fatigue psychologique et ses conséquences.


Il s'agit d'apprendre à appuyer sur votre bouton virtuel " OFF ", se mettre en pause, apprendre à créer des interruptions dans les journées, s'arrêter pour tenir dans la durée. Bien sûr, ce n'est pas aussi simple qu'un interrupteur, mais ce n'est pas non plus impossible !


LES BOUTONS OFF


Certains boutons off sont des évidences essentielles que tout le monde connaît et pourtant que peu utilisent. vous pouvez lire prochainement notre article sur les "boutons OFF" pour alléger sa surcharge mentale.


Lire aussi : Article en cours d'écriture sur le blog !


Chaque action clé est plus ou moins efficace, facile à mettre en œuvre en fonction de vous. Il revient à chacun de trouver la méthode efficace pour réduire sa charge mentale.


Voici un petit exercice amusant qui, pour certains, peut être super utile pour appuyer sur pause et reprendre rapidement des forces !

Nous l'avons appris dans :


Cet exemple d'exercice pour réduire sa charge mentale, fonctionnera-t-il sur vous ?


Pour clôturer cet article, voici un exercice qui pourra peut-être vous aider à réduire votre charge mentale. L'exercice de l'aimant ou l'aspirateur à pensées.


Phase de préparation :

Pour que l'exercice fonctionne le mieux possible, mettez-vous dans un endroit calme, puis dans de bonnes conditions de réussite en vous disant par que vous allez réaliser l'exercice avec curiosité, sans chercher la performance et sans à priori. Vous souhaitez simplement essayer.


Phase d'exercice :


Répondre pour soi à ces questions en visualisant toutes les réponses dans sa tête.

Il est essentiel de bien visualiser toutes ces étapes.


Si vous vouliez créer un aimant ou un aspirateur à pensées. Comment l’imaginiez-vous ? Quelle taille ? Quelles couleurs ? Quelles matières ? Quelle forme ?


Où serait-il placé ? Dans votre tête ? À l’extérieur ? À droite ? À gauche ? Au-dessus de vous ?


Créez l'image la plus réaliste possible, la plus complète de cet aspirateur, comme s'il est prêt à marcher. Imaginez-le avec un maximum de détails, vous devez le voir comme si vous regardiez un film.


Prenez le temps qu'il vous faudra pour bien le visualiser et quand cela vous semble bon, appuyez sur le bouton "ON" de cet aspirateur, faites-le marcher.


Entendez le bruit qu'il fait, la chaleur qu'il produit, les pensées qu'il aspire et sentez la différence dans votre esprit, sentez la place disponible. Un peu comme si quelque chose était en train de se libérer… Se dégager…


Il a de l'énergie, profitez-en pour le laisser allumer le temps de le remplir de toute votre surcharge mentale, de vos craintes, doutes, questionnements…


Au fur et à mesure, vous sentez que l'espace libéré permet au calme, à la sérénité de revenir et petit à petit vos pensées sont plus posées, plus claires.



À votre tour d'essayer, dites-nous si ce type d'exercice fonctionne pour vous !


Dans certains cas, c'est un exercice qui fonctionne très vite et pour d'autres individus, cela fonctionne difficilement voire pas du tout, comme nous l'avons dit, cela dépend de chacun et il y a de nombreux autres exercices !


Aucune méthode ne peut "garantir" un allégement à tous. Il serait juste intéressant de savoir qu'est-ce qui fait ce que cela ne marche pas, si tel est le cas.



Charge mentale professionnelle, avant le Burn-out, se faire accompagner


Souvent quand les réponses semblent difficiles à trouver par soi-même ou simplement quand nous voulons vraiment avancer, se faire accompagner peut être une bonne solution pour acquérir de bonnes pratiques.


Se faire accompagner c'est choisir de rencontrer la "bonne" personne . Il existe plusieurs types d'accompagnement en fonction de ce que chacun souhaite.


Pour ce qui est de l'environnement professionnel, choisir de se faire accompagner régulièrement par un coach peut réellement changer la donne. Chez Hep10, nous observons quotidiennement l'évolution des coachés entre le début de leur accompagnement et la fin de ce dernier. Sur les questions de charge mentale, et également sur le leadership d'équipe, les questions de développement professionnel, la gestion de carrière


Il est aujourd'hui essentiel dans une entreprise de faciliter le quotidien et la réussite de nos collaborateurs, c'est pour cela que nous avons créé le coaching implémenté, un accompagnement complet et personnalisé qui mixe le coaching et la formation pour aider vos talents à progresser dans de nombreux domaines.


Si la question vous intéresse, que vous cherchez à accompagner un collaborateur, nous serions ravis de partager une discussion sur le sujet !



Écrit par Laurence Gilly

Format blog et SEO réalisé par Louis ORSONI


Commentaires


bottom of page